Léopold Sédar Senghor m’écrit : « Vos poèmes, élégants et d'une délicate mélancolie, sont comme des sourires à travers les larmes ». (1969).

 

« […] La véritable culture est enracinement et déracinement. Enracinement au plus profond de la terre natale : dans son héritage spirituel. Mais déracinement : ouverture à la pluie et au soleil, aux apports fécondants des civilisations étrangères […] ».

 

Extrait de « De la négritude », discours du Président L. S. Senghor, in Anthologie des écrivains congolais, éditée par le Ministère de la Culture en hommage au Président L. S. Senghor, Kinshasa, (ouvrage issu du Concours L. S. Senghor et reprenant les discours du Président J. D. Mobutu, du Ministre de la Culture, Paul Mushiete, du Président L. S. Senghor, ainsi que toutes les œuvres primées)

 

Remise des prix, le 12 février 1969

Photos prises par les studio Star et Diogo, à Kinshasa, le 12 février 1969.

© 2018 by Kutembeya

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now