2000 : Arts africains. Signes et symboles, De Boeck & Larcier, Collection De Boeck Université, Louvain-la-Neuve, 232 pages (plusieurs symboles graphiques africains analysés et définis). Épuisé. Mots-clés : Arts sacrés. Symboles. Approches méthodologiques.

Après avoir souligné, à partir d’exemples concrets, l’importance des éléments qui constituent la culture, je m’interroge sur le concept « d’art » en analysant les champs conceptuels constitués par les mots qui désignent les objets d’art luba. Ensuite, je démontre la complexité du symbolisme africain à la lumière d’une théorie que j’appelle la théorie des quatre critère. L’analyse méthodique de quelques objets-symboles dans leurs contextes naturels confirme la théorie, déjà énoncée dans Symboles graphiques en Afrique noire, qui atteste de l’existence d’une grammaire des symboles graphiques africains.

Extrait : « La théorie des quatre critères repose sur le principe selon lequel, dans un contexte naturel donné, quatre critères permettent de distinguer un symbole graphique d’un simple tracé et ouvrent la voie au décryptage. Il s’agit en effet, pour éviter le risque d’une interprétation erronée, d’examiner chaque symbole graphique :

1. en tant qu'entité individualisée, en dehors de tout contexte;

2. dans ses relations avec les autres symboles de son entourage, eux aussi examinés préalablement en tant qu'entité individualisée;

3. dans ses relations à la culture qui en fait usage en tenant compte du contexte et de la motivation de son utilisation : ce qui implique une « compétence culturelle » de la part du chercheur;

4. en prenant en compte les implications linguistiques des termes qui le désignent, dans les champs conceptuels que ces termes révèlent et dans le fonctionnement de la langue sous ses différents aspects : ce qui implique la « compétence linguistique » de la part du chercheur.

Combinée à d’autres approches offertes par différentes disciplines des sciences de l’homme, la théorie des quatre critères fait apparaître des structures fort élaborées, régies par des règles répondant à un code logique qui met en lumière une grammaire des symboles graphiques africains ». Pages 144-145.

© 2018 by Kutembeya

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now